La semaine œcuménique pour l’Unité des chrétiens : témoigner, prier et accueillir ensemble!

« Ils nous ont témoigné une humanité peu ordinaire » (Actes 28,2)

Aujourd’hui, les Églises sont pleinement engagées dans l’œcuménisme.
Elles sont organisées en leur sein et entre elles. Dans plusieurs pays,
les conseils d’Églises assurent la promotion de la Semaine de prière.
Pour 2020, les chrétiens de Malte et Gozo ont choisi le texte des Actes des Apôtres,
chapitre 28, le naufrage de Paul à Malte pour soutenir notre prière.
Tous les ans,
les chrétiens maltais rendent grâce pour cet évènement à l’origine de la foi
chrétienne dans l’île. L’hospitalité n’est pas une vertu spécifiquement chrétienne et
d’ailleurs ceux qui accueillent Paul et ses compagnons d’infortune font preuve avant
tout
« d’humanité » dans leur hospitalité.
Durant cette semaine de l’Unité, mettons-nous donc en situation d’hôtes de l’unité
comme un don du Christ fait à son Église. Peut-être nous faudra t-il comme les passagers
du bateau de Paul « jeter du fret par-dessus bord » mais nous pourrons ainsi faire preuve
d’hospitalité envers les chrétiens d’autres confessions, envers nos prochains si différents
soient-ils, envers les étrangers…
Le naufrage de Paul à Malte montre qu’à travers les voyages périlleux et les rencontres
fortuites, l’annonce de l’Évangile du salut pour tous les hommes en Jésus-Christ se réalise.
Que cette semaine de prière pour l’unité des chrétiens soit l’occasion de témoigner,
de prier et d’accueillir ensemble « pour que le monde croie ».

« Ils nous ont témoigné une humanité peu ordinaire ».  Ce texte est tiré de l’éditorial du numéro d’Unité des Chrétiens consacré à la Semaine de prière.

Cette phrase nous rappelle la joie de la mission chrétienne. Les Églises existent pour faire rencontrer et aimer Jésus.
La mission n’a jamais été facile ou de tout repos. Redécouvrant la vocation missionnaire de
chaque disciple du Christ, nous éprouvons également résistances et hostilités.
Cependant, nous ne perdons pas courage au milieu des tempêtes. Nous renouvelons notre
foi dans l’action de Dieu. Il agit non pas en dépit mais dans le Seigneur fait Serviteur,
non pas malgré mais dans l’épreuve de la Croix. Car Dieu nous a choisis de toute éternité
en Jésus son Fils. Plus encore, nous lisons ce verset comme une manifestation de l’élection
divine envers nous. Le Père et le Fils nous ont, les premiers, témoigné cette humanité
peu ordinaire. Dans leurs relations trinitaires, le Père et le Fils nous appellent
à l’existence par leur amour mutuel. Lorsque nous n’avions ni forme ni visage, les
Personnes Divines nous associaient à leur Vie. Là réside le principe et la dignité
de notre vie. Tout être humain est aimé par le Père de l’amour prodigué au Fils.
Tout être humain est vu par le Père sous l’horizon du Fils incarné. Par Dieu, nous
sommes devenus vraiment humains puisque par l’homme, Dieu a montré la vraie divinité !
Soyons dans la joie de recevoir une telle humanité pour témoigner d’une telle divinité !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*