Entraide-Maison de Quartier La Rochelle

Site internet : www.asbllarochelle.be  logo-rochellecover_colloque_20ans

Rue des Ecoles, 2  à 6044 Roux
Tel. +32 71 45 15 22
Mob. +32 (0)472 50 93 81
Fax. + 32 (0)71 45 15 22
Ouverture les lundi, mardi, jeudi de 9h00 à 16h00 et le vendredi de 9h00 à 13h00

 https://i1.wp.com/busilook.com/profiles/images/3/48/163941051/bg/base_cl09p0932.png

La Maison de Quartier La Rochelle est l’outil commun à deux entités distinctes et complémentaires réunies autour d’un projet social commun :

  • l’asbl La Rochelle (visant le Développement Communautaire)
  • l’Equipe d’Entraide Paroissiale de Roux.

La Maison de Quartier est un espace de rencontre et  de convivialité, proche du milieu de vie des personnes touchées, permettant le  partage d’expériences et la création de solidarités.
Elle favorise l’intégration de la personne en conjuguant les aspects de :

  • développement personnel;
  • d’insertion sociale;
  • d’insertion culturelle;
  • d’insertion citoyenne;
  • d’insertion socio-professionnelle.

A partir de leurs réalités d’existence, les personnes peuvent organiser elles-mêmes les activités et services qu’elles utilisent.
Les personnes en difficulté peuvent s’engager à devenir de véritables acteurs de leur vie, mais aussi du projet de La Rochelle, et du changement social recherché de manière plus large.  Elle vise à restaurer ou à améliorer les relations de la personne  bénéficiaire avec la société et vice-versa.

Comment ?
En faisant œuvre  d’éducation permanente : la philosophie de l’association est de faire pour, par et avec les personnes précarisées. Et ce, en utilisant des méthodes qui agissent sur l’ensemble des facteurs de précarisation et en sollicitant les capacités des personnes bénéficiaires elles-mêmes.
Concrètement, pour parvenir à une telle intégration, les personnes bénéficiaires sont invitées à participer au projet de La Rochelle, et ce, de différentes manières :
Un accompagnement individualiséPar un intervenant social
Des services mis à disposition des personnes pour les soutenir face aux problématiques de première ligne, d’ordre matérie
l.
Banque alimentaire, coopérative d’achats groupés, service meubles et vêtements de seconde main, …
– Une participation aux activités du groupe ‘‘Les copains de la Rochelle’’.

A travers des activités communautaires, les personnes développent l’envie de se prendre en charge et de prendre en charge un projet commun, celui porté par La Rochelle.
Accueil des nouvelles personnes arrivant à La Rochelle, espace échange de savoirs, espace informatique, organisation de dîners communautaires, jardin communautaire, espace cuisine/diététique,  espace « Caverne d’Ali-Baba réservé aux enfants …
Une participation à des rencontres en réseaux avec d’autres associations.

Cela renforce l’envie de se bouger pour faire changer le système en place, et favorise le sentiment de citoyenneté responsable. Réseau d’Activités Communautaires Carolo, réseau Wallon et Belge de Lutte contre la Pauvreté, Relais social, Pacte associatif,  réseau des jardins partagés Jaquady, réseau avec les pays du sud à travers Entraide & Fraternité… 

Un texte fondateur pour la création de la maison de quartier la Rochelle en 1995

Déclaration adoptée par le diocèse de Tournai le 8 juin 1996.

– Unis à notre évêque, nous, Église du Hainaut, redisons notre engagement avec les pauvres et contre toutes les formes de pauvreté.  Nous adressons cette déclaration à toute personne qui refuse aujourd’hui la fatalité de la pauvreté.
Ensemble, nous croyons que la vie de l’Église et la cause de l’Évangile se jouent dans la rencontre du frère opprimé, humilié, malade, en prison.  Nous nous engageons à créer, là où nous sommes, de la fraternité et de la  solidarité.  Nous voulons faire en sorte que la vie de nos communautés soit effectivement rythmée par la préférence de Dieu pour les pauvres.  Nous nous engageons à demeurer attentifs à ces questions dans tous les lieux de vie de notre Église.  Dans cette optique, nous créons avec notre Évêque une cellule de vigilance.  Elle aura pour mission de stimuler et d’interpeller l’ensemble du diocèse.

– Ensemble, nous dénonçons les diktats du libéralisme débridé et de la mondialisation qui asservissent l’homme et le privent de sa dignité.  Nous refusons que l’être humain soit jugé sur le seul critère de la rentabilité.  Nous revendiquons le droit à la fragilité et à la différence.
– Ensemble, nous disons notre espérance en tout être humain.  Nous refusons de croire que la pauvreté est une fatalité.  Aux côtés des exclus, nous voulons construire un monde juste et fraternel.  Nous croyons qu’au-delà de toutes les forces de mort, Dieu peut relever l’homme.  Par nos paroles et par nos actes, nous voulons être signes du Royaume qui germe.